Sélectionner une page

Le Contre-courant

Application de la loi 101 au collégial
Le Parti Québécois de Verchères appuie en totalité la résolution du Comité national des Jeunes

Le Parti Québécois de Verchères appuie en totalité la résolution du Comité national des Jeunes du Parti Québécois adoptée en fin de semaine dernière relative à l’application de la loi 101 au collégial.

C’est dans le cadre d’une intervention publique que le président du Parti Québécois de Verchères, au nom de son comité exécutif, a voulu souligner son appui entier à la résolution adoptée les 7 et 8 mars derniers par le Comité national des Jeunes du Parti Québécois relative à l’application de la loi 101 au collégial.

« On constate partout que le français recule, que même les jeunes francophones délaissent de plus en plus cette langue, qui est le fondement de notre nation, au profit de l’anglais. Les dernières statistiques sont révélatrices de l’urgence d’agir dans le domaine », a tenu à souligner Bruno Lavoie. Pour ce dernier, si rien n’est fait, d’ici une génération ou deux le français ne sera plus qu’un principe folklorique au Québec pour ne devenir qu’anecdotique à la fin.

Au moment où l’on dénote chez certains militants, s’identifiant particulièrement à la gauche altermondialiste, que la résultante de leurs actions politiques va vers l’uniformité de la culture occidentale, la lutte pour le français au Québec s’inscrit plutôt dans le respect des minorités et des identités nationales. « Cette lutte, celle du français au Québec, s’inscrit depuis toujours dans le contexte de la survie des cultures minoritaires, de la diversité et de la richesse qu’amène chacune d’elles. C’est pourquoi nous partageons entièrement les préoccupations du Comité national des Jeunes du PQ », a ajouté le président du PQ de Verchères.

En terminant, il a d’ailleurs fait le souhait que la députée de Verchères puisse relayer cette question à l’Assemblée nationale. « On entend rarement notre députée sur des dossiers que l’on peut qualifier d’importance. L’avenir du français devrait être une préoccupation majeure pour tous, y compris pour elle, qui représente le comté des Patriotes. Nous souhaitons donc l’entendre de ce côté », a conclu M. Lavoie.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This