Sélectionner une page
Le Contre-courant

Chronique médiation citoyenne
La médiation citoyenne référée par les policiers

Les policiers interviennent régulièrement dans des différents entre voisins. Par exemple, des plaintes de bruit, branches d’arbres envahissantes, neige déposée chez le voisin. Ils réalisent qu’il s’agit souvent d’un manque de communication entre ces derniers.

C’est alors que les patrouilleurs et les agents sociocommunautaires peuvent, selon la situation, suggérer le service de médiation citoyenne, un moyen sécuritaire, confidentiel et gratuit de trouver des solutions à un conflit entre individus.

Les policiers représentent des partenaires précieux pour le service de médiation citoyenne. Ils peuvent suggérer la médiation citoyenne lorsqu’ils voient qu’un conflit perdure et ne se règle pas. En conséquence, lorsque l’un ou les deux citoyens impliqués communiquent avec la médiation citoyenne, la tâche des médiateurs en est facilitée car les parties ont déjà été informées de leur rôle.

Seul l’un des deux citoyens ou les deux impliqués dans un conflit peuvent faire appel à la médiation. L’appel de tiers n’est jamais pris en considération par les médiateurs, même s’il s’agit de policiers. Les médiateurs ne parleront qu’aux personnes concernées et ce, en toute confidentialité.

Équijustice Rive-Sud et son équipe de médiateurs citoyens remercient policiers de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent de leur collaboration qui date de plusieurs années déjà.

La boîte vocale pour rejoindre vos médiateurs citoyens est toujours la même : 514-358-7249 pour les citoyens de Varennes, Verchères et Contrecœur.

Équijustice
Réseau de justice réparatrice et de médiation citoyenne
www.equijustice.ca


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This