Sélectionner une page

Le Contre-courant

Remise des prix 2020 de Culture Montérégie
Dévoilement des quatre lauréats

Le 16 juin, à l’occasion de l’événement annuel de remise de prix organisé par Culture Montérégie, quatre prix ont été décernés. La Société de généalogie de l’île Perrot a obtenu le Prix patrimoine Culture Montérégie, Françoise Dancause a remporté le Prix relève Culture Montérégie – La Fabrique culturelle et le Prix numérique Culture Montérégie – TVRS – Blimp Télé et Serge Marois est le lauréat pour le Prix du CALQ – Artiste de l’année en Montérégie. De plus, Culture Montérégie a profité de l’occasion pour rendre hommage à Marcel Poirier (Mont-Saint-Hilaire) pour sa grande contribution à la culture d’ici.

En raison de la situation exceptionnelle que nous vivons, la remise des prix a eu lieu cette année en ligne sur la page Facebook de Culture Montérégie et sur la plateforme Zoom. Outre le dévoilement des gagnants, les spectateurs ont eu droit à des prestations d’artistes montérégiens et à l’annonce du renouvellement pour trois ans de l’entente de partenariat territorial pour les arts et les lettres en Montérégie.

Le Prix patrimoine à la Société de généalogie de l’île Perrot (Notre-Dame-de-l’Île-Perrot)

Les archives de Sainte-Jeanne-de-Chantal contiennent une grande collection de documents sur l’histoire de la seigneurie de l’île Perrot et de sa communauté depuis 1754. Avec les changements administratifs dans la paroisse et la fermeture du presbytère, elles étaient devenues de moins en moins accessibles pour les chercheurs et le public. Les bénévoles de la Société d’histoire et de généalogie de L’Île-Perrot (SHGIP) ont voulu redonner accès à ces documents en créant le Fonds d’archives Sainte-Jeanne-de-Chantal qui regroupe plus de 10 000 documents à caractère historique, aujourd’hui tous numérisés et disponibles en ligne. Le jury a tenu à souligner le professionnalisme et le respect des bonnes pratiques dans le domaine de l’archivage.

Prix relève Culture Montérégie – La Fabrique culturelle à Françoise Dancause (Saint-Jean-sur-Richelieu)

Françoise Dancause se passionne pour le théâtre, la chanson, la danse et le cinéma et touche aussi à la composition musicale. Depuis 2015, elle est directrice de la maison de production Frada et collabore avec deux partenaires à un projet intitulé L’inventaire des lieux, qui consiste à utiliser l’acoustique de différents endroits pour en faire des chansons et des trames sonores. Elle travaille actuellement sur différents projets où elle signe la conception et la réalisation. Dans la prochaine année, elle produira 4 épisodes de la web- série documentaire musicale L’inventaire des lieux, une autre série web intitulée Ça date pas d’hier et finalement, elle co-signera plusieurs compositions du nouvel album de Thomas Hodgson, dont la sortie est prévue au printemps 2020. Le jury a souligné la variété des médiums que maîtrise Françoise Dancause, sa capacité à rassembler les acteurs clés et son implication dans sa communauté.

Prix numérique Culture Montérégie – TVRS – Blimp Télé à Françoise Dancause (Saint-Jean-sur-Richelieu)

Françoise Dancause travaille depuis maintenant près de deux ans à la création d’un spectacle intitulé CorresponDanse de guerre. Cet événement théâtral est spécifiquement conçu pour être diffusé simultanément sur deux scènes grâce à la technologie de la téléprésence. C’est au cours de la préparation de ce spectacle qu’elle et son équipe se sont mis à entrevoir la possibilité de s’approprier un nouveau langage scénique qu’ils ont appelé le théâtre cinématographique. L’équipe travaille en parallèle à favoriser le rayonnement de ce nouveau langage grâce à la conception d’un second spectacle pour poursuivre ses recherches, et à un livre pour présenter et définir le théâtre cinématographique. L’ouvrage sera publié chez Septentrion dans les prochains mois.

Le Prix du CALQ – Artiste de l’année en Montérégie à Serge Marois (Beloeil)

Depuis une cinquantaine d’années, Serge Marois s’investit corps et âme dans le développement du théâtre jeune public. Que ce soit à titre d’auteur, de metteur en scène, de médiateur culturel, de producteur ou de directeur artistique, il a laissé sa marque en Montérégie grâce à l’audace de ses créations et à son flair incomparable. Il a fondé en 1976 L’Arrière Scène, un Centre d’art dramatique pour l’enfance et la jeunesse en Montérégie. L’organisme produit et présente au Québec, au Canada et à l’étranger des œuvres de création et diffuse dans son lieu des spectacles à l’intention des jeunes publics à qui il offre également des activités de sensibilisation et de formation. Un portrait du lauréat sera disponible prochainement sur le site de La Fabrique culturelle de Télé-Québec. Les membres du jury du Conseil des arts et des lettres du Québec ont salué l’implication de Serge Marois pour le développement du théâtre jeunesse, secteur où il est considéré comme un pionnier. Par ses réalisations, il a contribué à développer la créativité et la sensibilité des jeunes spectateurs.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This