Sélectionner une page

Le Contre-courant

Un budget fédéral 2021 intéressant mais…
Comment, en pleine pandémie, pouvons nous mettre de côté la santé et les aînés ?

Communiqué – Les députés Xavier Barsalou-Duval et Stéphane Bergeron saluent le choix du gouvernement de miser sur sa capacité d’emprunt pour la relance économique, mais jugent inexplicable, dans un budget de cette ampleur, en pleine pandémie, qu’il n’y ait aucune hausse des transferts en santé et l’abandon complet des aînés.

Deux omissions inacceptables ; les aînés et les transferts en santé !

Malgré un sommet historique de dépenses, le Bloc Québécois reproche au gouvernement fédéral de rester sourd aux deux principales revendications du Québec. Le parti constate que le déficit de 354 milliards $, pour l’exercice 2020-2021, est inférieur de 28 milliards $ à ce qui était prévu en novembre dernier, soit exactement la marge de manœuvre nécessaire pour effectuer les transferts en santé exigés à l’unanimité par le Québec et les provinces, faisant de cette omission un choix politique. Le parti dénonce aussi qu’Ottawa limite son soutien aux aînés à un paiement unique de 500 $ l’été prochain pour les 75 ans et plus seulement.

« On le sait, les aînés auront été, à tous égards, les plus durement touchés par la pandémie, dont ils semblent avoir été les grands oubliés. Le gouvernement Trudeau, qui leur doit cette prospérité lui ayant permis de se montrer si généreux envers tout le monde et sa sœur, sauf eux, doit poser un certain nombre de gestes pour préserver leur autonomie et leur pouvoir d’achat. Et voilà que, dans son budget, il ajoute l’insulte à l’injure en créant artificiellement deux catégories d’aînés ; les “jeunes” et les “vieux”, réservant à ces derniers les maigres bonifications à venir… », s’insurge Stéphane Bergeron, député de Montarville.

« Une hausse des transferts en santé : c’est la seule chose que le gouvernement du Québec a demandée à l’État canadien et il n’a pas daigné le lui accorder. Alors que la troisième vague de la COVID-19 bat son plein et que le personnel soignant est au bout du rouleau, cette décision est absolument injustifiable. Est-il nécessaire de rappeler que la part actuelle du financement en santé n’est que de 22 % alors qu’elle était de 50 % au moment de la création du système ? La part du fédéral dans le financement du système de santé québécois ne cesse de décliner et cela va devoir cesser », martèle Xavier Barsalou-Duval, député de Pierre-Boucher — Les Patriotes — Verchères.

Des éléments comparables aux demandes du Bloc

En revanche, le Bloc Québécois accueille favorablement que le gouvernement Trudeau ait entendu un certain nombre de demandes du Bloc Québécois, notamment la taxation des géants du Web à 3 % de leurs revenus à condition que davantage de garanties soient offertes à la culture québécoise, le soutien au tourisme et à la culture à hauteur de 1 milliard $, le prolongement des mesures fédérales de soutien aux personnes et entreprises à travers la pandémie. Sous réserve de là où l’argent sera dépensé, le Bloc Québécois accueille favorablement les sommes allouées aux secteurs importants au Québec de l’aérospatiale, de l’électrification des transports, de la forêt et des pharmaceutiques

« Nous ne sommes pas peu fiers de l’influence que le Bloc Québécois a eue sur le budget ! Historiquement, c’est la première fois qu’Ottawa met d’avant l’aérospatial dans son budget fédéral. Il en demeure des lacunes que nous travaillerons à faire accepter, don la hausse des prestations de maladie de l’assurance-emploi qui, malgré une augmentation de 9 semaines, il en manque encore 24 pour que cette proposition soit décente et acceptable pour les gens souffrant de maladie grave. Comme nous l’avons signalé, ce budget, qui somme toute est intéressant, se doit d’être bonifié pour combler des lacunes importantes en matière de transferts en santé et pour la situation de nos aînés », de conclure les députés Xavier Barsalou-Duval et Stéphane Bergeron.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Sorel-Tracy: travaux archéologiques dans le Carré Royal

Dans le cadre du projet d’aménagement d’un monument mettant en valeur certaines pièces de l’ancien bureau de poste, la Société historique Pierre-de-Saurel (SHPS) a mandaté la coopérative Artefactuel pour réaliser un inventaire archéologique du lieu où sera érigé ce monument.

lire plus
Share This