Sélectionner une page

Le Contre-courant

Conservation de la nature Canada invite la population à faire preuve de vigilance face aux tiques

Méfiez-vous de ces petits invités indésirables cet été

Beaucoup prévoient de profiter du reste du printemps et de l’été en passant du temps à l’extérieur. Comme la saison des tiques est maintenant commencée et qu’elle se poursuivra jusqu’en octobre, Conservation de la nature Canada (CNC) invite les gens à prendre les précautions nécessaires pour se protéger contre ces petits parasites lors de leurs promenades en forêt ou sur les sentiers. Les tiques à pattes noires (aussi appelées tiques du chevreuil) peuvent être porteuses de diverses maladies bactériennes nuisibles aux humains. La maladie de Lyme, par exemple, est une infection transmise par les piqûres de tiques.

Les signalements de tiques porteuses de la maladie de Lyme se multiplient au Canada. Les tiques se font également de plus en plus communes au Québec. Elles se cachent à l’ombre dans les zones boisées et dans les herbes hautes, et peuvent être transportées d’un endroit à l’autre par des oiseaux migrateurs.

Claude Drolet est chargé de projet à l’intendance des terres au Québec. Selon lui, il ne faut pas avoir peur de profiter du plein air, d’autant plus que passer du temps dans la nature est bon pour notre bien-être physique et mental. Toutefois, il recommande aux personnes qui visitent des milieux naturels, comme à celles qui y vivent ou y travaillent, de prendre des mesures pour réduire le plus possible les risques d’exposition aux piqûres de tiques.

« Utilisez un répulsif à insectes qui contient du DEET, portez des vêtements à manches longues et de couleur claire, ne laissez aucune ouverture dans vos vêtements (rentrez le bas de votre pantalon dans vos chaussettes), marchez le plus possible au centre des sentiers, prenez une douche ou un bain après une randonnée et vérifiez toujours qu’aucune tique ne s’est accrochée à votre corps ou à vos vêtements, car elles peuvent être aussi petites qu’une graine de pavot », explique M. Drolet.

CNC a préparé une fiche de questions et réponses pour aider les gens à se préparer avant leurs excursions dans la nature. Voici quelques rappels généraux :

  • Sachez reconnaître les milieux propices aux tiques. En randonnée, essayez de marcher le plus possible au centre du sentier et si vous devez prendre une pause, asseyez-vous sur une pierre plutôt qu’au sol.
  • Portez des vêtements à manches longues et un pantalon pleine longueur pour protéger votre peau des tiques. Portez un chapeau et, le cas échéant, dissimulez-y vos cheveux longs. Si possible, portez des bottes hautes. Comme les tiques vivent généralement près du sol, le fait de rentrer le bas de votre pantalon dans vos chaussettes ou vos bottes peut vous offrir une protection supplémentaire. Vous devez également veiller à ce que vos vêtements n’offrent aucune ouverture par laquelle les tiques pourraient entrer. Porter des vêtements de couleur claire peut vous aider à voir les tiques plus facilement et vous laisser ainsi le temps de vous en débarrasser avant qu’elles ne s’accrochent à votre peau.
  • Après avoir passé du temps dans la nature, assurez-vous qu’il n’y a pas de tiques sur votre corps, votre équipement et vos animaux domestiques avant de retourner à l’intérieur.
  • Les piqûres de tiques peuvent facilement passer inaperçues. Le premier signe d’une piqûre peut être une bosse noire sur votre peau. Un autre signe plus grave est une éruption cutanée pouvant ressembler à une cible près du site de la piqûre. Les personnes infectées peuvent aussi présenter des symptômes semblables à ceux de la grippe. La maladie peut être traitée par des antibiotiques, et un traitement précoce permet presque toujours une guérison complète.

Extirpation de la tique et préparation : choses à faire et à éviter

  • À l’aide d’une pince à épiler, serrez délicatement la tête et les parties buccales de la tique le plus près possible de votre peau.
  • Tirez délicatement la tique vers le haut, sans mouvement brusque et sans la faire pivoter.
  • Essayez de ne pas écraser la tique.
  • N’appliquez pas d’allumette, de cigarette ou de gelée de pétrole sur la tique, car cela pourrait faire en sorte que la tique infectée rejette la bactérie causant la maladie dans la plaie.

Le gouvernement canadien encourage les gens ayant été piqués à faire parvenir les tiques à un laboratoire de santé publique, lorsque possible. Pour en savoir plus, visitez le site de l’Agence de la santé publique du Canada ou téléphonez à Info-Santé au 811 pour recevoir des conseils sur la marche à suivre.

Pour conserver une tique aux fins d’analyse :

  • Placez la tique dans un papier collant en veillant à bien l’emprisonner pour qu’elle ne s’échappe pas. Placez le papier collant dans un contenant et ne le laissez pas à la portée des enfants.
  • Appelez le laboratoire de santé publique ou le vétérinaire avant de vous présenter avec la tique.
  • N’attendez pas les résultats de l’analyse pour consulter un médecin. Si vous pensez qu’une tique à pattes noires est ancrée à votre peau depuis plusieurs heures (12 à 24), consultez immédiatement un médecin et demandez des antibiotiques.
  • Rappel : Assurez-vous que votre trousse de premiers soins contient les accessoires décrits précédemment pour le retrait et la conservation des tiques.

À propos

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à la protection de nos milieux naturels les plus précieux et des espèces qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont contribué à la protection de 14 millions d’hectares (35 millions d’acres) d’un océan à l’autre et à l’autre, dont près de 48 000 hectares au Québec. Pour plus d’information, visitez conservationdelanature.ca.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Contrecoeur: Les Jeudis Fermiers animeront le centre-ville

Les Jeudis Fermiers se déplaceront pour le reste de la saison au centre-ville de Contrecœur! Le nouveau site sera situé dans le stationnement du Lily Gourmande (606, rue Saint-Antoine) et permettra d’animer ce secteur de Contrecœur comptant de nombreux commerces tout en le rapprochant de son futur emplacement.

lire plus
Share This