Sélectionner une page


Le Port de Montréal lance son appel de qualifications international pour son projet d’expansion à Contrecœur

L’Administration portuaire de Montréal (APM) a lancé officiellement aujourd’hui l’appel de qualifications pour la conception-construction-financement-exploitation et entretien (CCFEE) du projet.

Celui-ci demeurera ouvert aux acteurs de l’industrie à l’échelle nationale et internationale pendant les trois prochains mois. En démarrant cet appel de qualifications, l’APM vise à trouver le meilleur partenariat stratégique possible pouvant répondre aux hautes exigences du projet en termes d’innovation, d’efficacité, de responsabilité sociale et de développement durable. Le but est de conclure une entente à long terme pour concevoir, construire, financer, exploiter et entretenir le terminal Contrecœur.

Plus d’une centaine de participants ont d’ailleurs assisté à une séance technique virtuelle d’information accessible à tous les soumissionnaires potentiels le 10 novembre dernier, ce qui démontre l’intérêt marqué de la communauté d’affaires envers le projet.

« Le futur terminal à conteneurs de Contrecœur est appelé à jouer un rôle crucial dans le développement du corridor commercial stratégique du Saint-Laurent et dans l’approvisionnement du Québec, de l’Ontario et du Midwest américain. Il s’agira d’un terminal vert, moderne et innovant qui offrira notamment une large place à l’électrification de ses installations. Notre objectif est d’en faire une infrastructure de classe mondiale et nous cherchons des partenaires qui partagent notre vision, nos valeurs et nos ambitions. » — Martin Imbleau, président-directeur général de l’APM.

Les soumissionnaires devront démontrer leur expérience dans la conception, la construction et l’exploitation d’infrastructures portuaires nouvelles ainsi que dans la génération de nouveaux volumes d’expédition, entre autres critères. Les conditions indiquées dans la déclaration de décision du ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada devront également être respectées.

Il s’agit d’un nouveau jalon important dans la réalisation du plus grand projet d’expansion dans l’histoire du Port de Montréal. Le projet profite du soutien des deux paliers de gouvernement, d’un rapport favorable de l’Agence d’évaluation d’impact du Canada et d’une déclaration de décision ministérielle permettant d’aller de l’avant.

Cette étape du processus d’approvisionnement permettra de sélectionner un maximum de trois soumissionnaires pouvant participer à l’appel de propositions, qui devrait se dérouler au courant du second trimestre de 2022.

À propos de l’expansion du Port de Montréal à Contrecœur

Située en zone industrielle, la réserve foncière de Contrecœur, acquise par l’Administration portuaire de Montréal il y a plus de 30 ans, a fait l’objet d’une planification rigoureuse et concertée afin de soutenir le développement de la chaîne logistique du Québec et de l’est du Canada. Avec l’appui de la Banque de l’infrastructure du Canada et du gouvernement du Québec, le Port de Montréal et ses partenaires privés entendent y aménager un nouveau terminal à conteneurs à la fine pointe de la technologie en prévision de la manutention, à terme, de 1,15 million de conteneurs (EVP). Avantageusement située au cœur du principal bassin de consommateurs, d’importateurs et d’exportateurs du Québec et de l’est du Canada, proche des grands axes ferroviaires et autoroutiers, l’expansion du Port de Montréal à Contrecœur permettra de consolider les forces d’ici pour répondre efficacement aux besoins de demain. Ce projet renforcera, au cœur de la vallée du Saint-Laurent, l’ensemble logistique de calibre mondial.

À propos du Port de Montréal

Exploité par l’Administration portuaire de Montréal (APM), le Port de Montréal est le 2e plus important port au Canada et un centre de transbordement diversifié qui traite tous les types de marchandises : conteneurisées et non conteneurisées, vrac liquide et vrac solide. Seul port à conteneurs au Québec, il est un port de destination desservi par les plus grandes lignes maritimes au monde. Il est également une plaque tournante intermodale, dont l’offre de service est unique en Amérique du Nord, qui possède son propre réseau de chemin de fer directement sur les quais, relié aux deux réseaux ferroviaires pancanadiens. L’APM exploite aussi un terminal de croisières et un centre d’interprétation portuaire. L’APM intègre les volets économique, social et environnemental dans ses démarches d’entreprise. Cet engagement est encadré dans une politique de développement durable, dont les principes directeurs visent l’implication, la coopération et la transparence. L’activité portuaire soutient 19 000 emplois et génère des retombées économiques de l’ordre de 2,6 milliards de dollars par année.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This