Au fil des ans, Geneviève Nadeau est devenue une formidable gérante, directrice et productrice dans le milieu de la musique et de la chanson traditionnelles du Québec.

La Québécoise Geneviève Nadeau de Saint-Antoine-sur-Richelieu reçoit le prix de la Travailleuse de l’ombre (Slaight Music) de l’année

La Québécoise Geneviève Nadeau, de Saint-Antoine-sur-Richelieu, est la lauréate du prix de la Travailleuse de l’ombre ( Slaight Music) des Prix de musique folk canadienne 2022 (PMFC). « Geneviève Nadeau est une artisane de la culture, une pièce maîtresse de tout un pan de la culture d’ici, une femme essentielle qui travaille dans l’ombre et qui mériterait, bien certainement, un peu de lumière. » – Nicolas Boulerice

Le prix de la Travailleuse de l’ombre (Slaight Music) est décerné à Geneviève Nadeau, qui consacre sa vie à la reconnaissance et à la promotion de la musique traditionnelle du Québec. Le prix sera remis au cours du concert-gala des Prix de musique folk canadienne, le vendredi 1er avril prochain. Geneviève sera sur place pour accepter son prix.

À propos de la lauréate du prix de la Travailleuse de l’ombre (Slaight Music) 2022 – Geneviève Nadeau

Au fil des ans, Geneviève Nadeau est devenue une formidable gérante, directrice et productrice dans le milieu de la musique et de la chanson traditionnelles du Québec. C’est ainsi qu’elle travaille quotidiennement à donner à cette musique riche et complexe de nouvelles vitrines, un nouvel éclat.

Elle a débuté sa carrière en travaillant au sein de plusieurs festivals trad québécois avant de partir en Bretagne pour devenir la première femme directrice du Festival de Cornouailles, un prestigieux événement qui aura bientôt 100 ans. De retour au Québec, elle prend en charge le booking du groupe Le Vent du Nord pour le territoire français, avant de devenir gérante du groupe. Avec les années et le travail acharné, elle réussit à mettre le groupe sur plusieurs scènes internationales, incluant le mythique Carnegie Hall de New-York.

En collaboration avec certains membres du groupe, elle a fondé La Compagnie du Nord afin de mettre à profit son expérience et ses contacts internationaux avec d’autres artistes issus de cette niche musicale. Elle a ainsi bâti une entreprise solide et prospère entourée d’une équipe de formidables femmes qui, avec elle, produisent des centaines de concerts par année dans une vingtaine de pays. En outre, elle produit des disques et des vidéoclips en plus d’avoir fondé sa propre maison d’édition musicale pour mieux appuyer ses artistes.

Par ailleurs, Geneviève a cofondé le festival Chants de Vielles dans le village de Saint-Antoine-sur-Richelieu, festival qui accueille maintenant quelque 5000 festivaliers durant les trois jours que dure l’événement. À chaque année, le festival reçoit une soixantaine d’artistes du Québec, du Canada, des États-Unis, de France, d’Écosse, d’Irlande.

Enfin, cette dame de l’ombre a donné et donne encore tout son temps et son énergie pour que rayonnent la musique et les artistes, pour que les gens d’ici parlent et chantent le Québec partout dans le monde, sans jamais se mettre à l’avant-plan, sans jamais y chercher quelque retour d’ascenseur. C’est aussi dans cet esprit qu’elle siège au conseil d’administration de Folquébec, association oeuvrant à la promotion de la diversité musicale des artistes de notre coin du monde. C’est pour toutes ces raisons, pour son immense travail, qu’elle mérite une reconnaissance.

À PROPOS DU PRIX DU TRAVAILLEUR DE L’OMBRE

Le prix du Travailleur de l’ombre est remis annuellement à un individu, un groupe ou un organisme afin de saluer sa contribution exceptionnelle à l’une ou l’autre facette de la scène folk canadienne (prestations scéniques, promotion, présentation, etc.). L’objectif de cette récompense est de saluer le travail de gens moins connus qui travaillent inlassablement en coulisse pour l’amour de la musique, mais dont la contribution n’a jamais été reconnue par des instances nationales ou internationales. Cela inclut les bénévoles qui, année après année, apportent leur soutien aux folk clubs, festivals, concerts maison, etc. Les nominations à titre posthume ne sont pas acceptées.

Toutes les candidatures sont évaluées par les membres du conseil d’administration des PMFC qui sélectionnent un.e lauréat.e parmi les candidat.e.s éligibles. Il n’y a aucun frais pour le dépôt d’une candidature.

Les Prix de musique folk reconnaissent l’appui financier de FACTOR, du gouvernement du Canada et des radiodiffuseurs privés du Canada.

Merci aussi à nos commanditaires et bailleurs de fonds : Gouvernement du Canada – Patrimoine canadien, SOCAN, Peter Coffman, the Edmonton Folk Festival, Fogarty’s Cove Music, Calgary Folk Club, SOCAN Foundation, True North Records / Stony Plain Rights Management, Slaight Music Group, Music PEI et Wavelength Media.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Tout le monde est le bienvenu à la Friperie du CAB

Tout le monde est le bienvenu à la Friperie du CAB

Le Centre d’action bénévole (CAB) de Contrecœur souhaite rappeler à la population de Contrecœur et des environs que la friperie est ouverte à tous et que tout le monde peut venir se procurer des vêtements et autres accessoires estivaux de qualité et à bas prix.

lire plus
Share This