La CMM lance un appel à l’action pour réduire l’utilisation des plastiques à usage unique sur son territoire

À l’occasion du Jour de la Terre, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) lance un appel à l’action municipale pour réduire l’utilisation des plastiques à usage unique sur son territoire et atténuer leur impact environnemental. Elle invite ainsi l’ensemble des municipalités du Grand Montréal à adopter une règlementation interdisant la distribution de tous les sacs de plastique pour emplettes, peu importe leur épaisseur, ainsi que certains articles de plastique à usage unique.

Pour accompagner les municipalités dans la mise en œuvre de ces mesures, la CMM a élaboré des règlements types pouvant être adaptés et adoptés rapidement par les conseils de ville. La CMM espère ainsi inciter les municipalités à emboiter le pas à celles qui ont déjà annoncé la mise en place de telles mesures. Jusqu’ici, plus d’une quinzaine de villes ont adopté ou ont annoncé l’adoption d’un règlement visant le bannissement complet des sacs d’emplettes, dont Deux-Montagnes, Candiac, Châteauguay, Laval, L’Assomption, Longueuil, Mercier, Montréal, Repentigny, Rosemère, Saint-Lambert et Terrebonne, tandis que plusieurs autres se sont engagées à le faire dans les prochaines semaines.

Les articles à usage unique visés par le règlement type sont ceux fournis aux consommateurs par les établissements qui proposent un service de restauration ou qui emballent et distribuent des aliments, soit : les barquettes (no 6), les assiettes (no 6), les contenants et couvercles (no 6), les couvercles de tasse ou de verre (no 6), les tasses ou verres (nos 1 à 7), les bâtonnets (nos 1 à 7), les pailles (nos 1 à 7) et les ustensiles (nos 1 à 7).

Une campagne de sensibilisation à grande échelle

La CMM invite également les municipalités à déployer la campagne de communication « Je fais ma part » afin de sensibiliser les citoyens aux impacts environnementaux des articles de plastique à usage unique, notamment des sacs d’emplettes, et de les amener à adopter des comportements écoresponsables. Une trousse de communication clé en main, déclinée en deux volets (citoyen et commercial), a été mise à la disposition des équipes municipales à cet effet.

Rappelons enfin que le bannissement des sacs de plastique pour emplettes fait partie des 31 mesures du Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles (PMGMR) modifié, adopté en 2019 à la suite d’une vaste consultation publique, et dont le territoire d’application comprend les 82 municipalités de la CMM ainsi que L’Épiphanie et Saint-Placide. La mesure visant les articles à usage unique pourra être intégrée au PMGMR dans le cadre de sa révision qui s’amorce cette année.

Citations :

« Comme plusieurs autres municipalités et villes, Varennes joindra ce mouvement pour réduire l’utilisation des plastiques à usage unique sur son territoire. Je suis fier du leadership exercé par les élus-es des 42 villes de la Couronne Sud de Montréal que je représente à la CMM. Les conseils municipaux sont au premier rang pour sensibiliser les citoyens à faire leur part en matière d’environnement. »

Martin Damphousse, maire de Varennes, membre du comité exécutif de la CMM, représentant des mairesses et maires de la Couronne Sud

« Les rapports des experts sont unanimes et la crise climatique ne nous laissent plus le choix : nous devons poser des gestes forts. J’invite donc toutes les municipalités de la région à adopter des tels règlements et à se joindre ainsi au mouvement mondial pour endiguer la pollution par le plastique au côté de la CMM et des centaines d’autres villes et régions. Unissons nos efforts pour faire une réelle différence et léguer à nos enfants un Grand Montréal plus responsable, plus vert et plus résilient. »

Valérie Plante, mairesse de Montréal et présidente de la CMM

« L’urgence climatique est au cœur des préoccupations de notre nouvelle administration. De plus en plus, les villes prennent pleinement conscience de leur capacité à changer les choses pour protéger l’environnement et assurer un milieu de vie sain et de qualité à leurs citoyennes et citoyens. Le bannissement des sacs de plastique et des plastiques à usage unique est un bel exemple du rôle concret que les municipalités peuvent jouer dans la lutte contre les changements climatiques et Longueuil répond présent. »

Catherine Fournier, mairesse de Longueuil et vice-présidente du comité exécutif de la CMM

À propos de la Communauté métropolitaine de Montréal

Créée en 2001, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) est un organisme de planification, de coordination et de financement qui regroupe 82 municipalités, soit 4,1 millions de personnes réparties sur un territoire de plus de 4 370 km2. La CMM exerce notamment des compétences dans les domaines de l’aménagement du territoire, du développement économique, du logement social, du transport en commun et de l’environnement. Pour plus de détails : www.cmm.qc.ca.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Tout le monde est le bienvenu à la Friperie du CAB

Tout le monde est le bienvenu à la Friperie du CAB

Le Centre d’action bénévole (CAB) de Contrecœur souhaite rappeler à la population de Contrecœur et des environs que la friperie est ouverte à tous et que tout le monde peut venir se procurer des vêtements et autres accessoires estivaux de qualité et à bas prix.

lire plus
Share This