Ouverture de la chasse au dindon sauvage

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) annonce l’ouverture officielle, depuis le 29 avril, de la chasse au dindon sauvage au Québec.

Rappelons que, pour le dindon sauvage, la limite de prise ainsi que la durée de la période varient en fonction de la zone où la chasse est permise. Des modifications pourraient être apportées aux périodes et aux segments autorisés en tout temps si la situation l’exige. Il est de la responsabilité des adeptes de la chasse de respecter les modalités en vigueur avant de pratiquer leur activité.

Grippe aviaire

Malgré le fait que le risque de détection de l’influenza aviaire (grippe aviaire) chez les oiseaux du Québec soit présentement en croissance, le MFFP rappelle qu’aucun cas d’influenza aviaire n’a été diagnostiqué chez le dindon sauvage à ce jour au Québec ni ailleurs au Canada ni aux États-Unis, et ce, malgré une surveillance rehaussée chez les oiseaux sauvages depuis les derniers mois.

Le risque de transmission de l’influenza aviaire du dindon sauvage aux élevages de volaille au Québec est négligeable. Le dindon sauvage et les autres espèces de galliformes ne sont pas considérés comme des réservoirs de l’influenza aviaire, contrairement aux oiseaux aquatiques et de rivage (oies, bernaches, canards et goélands).

Toutefois, la grippe aviaire se propage principalement par les excréments d’oiseaux, et il est donc possible pour les chasseurs et chasseuses de propager le virus. C’est pourquoi les adeptes qui chassent en milieu agricole sont encouragés à suivre certains conseils pour protéger la volaille et préserver de bonnes relations avec les propriétaires de terres agricoles qui leur donnent accès à leurs terres :

  • Restez à distance des bâtiments d’élevage et de la volaille domestique afin que votre véhicule, votre matériel et vos vêtements de chasse n’aient aucun contact avec ces lieux;
  • Respectez les demandes du propriétaire qui vous donne accès à ses terres;
  • Limitez l’usage de vos bottes et de vos vêtements de chasse (qui peuvent être contaminés par les excréments) à cette activité et nettoyez le tout à votre retour;
  • Assurez-vous que le sang et les sécrétions d’oiseaux sauvages récoltés n’entrent pas en contact avec de la volaille;
  • Lavez-vous les mains après avoir manipulé des oiseaux sauvages ou du matériel contaminé.

Enfin, les personnes qui manipulent et préparent les carcasses d’oiseaux sauvages devraient suivre les recommandations concernant la manipulation de la viande de gibier sauvage Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre.. Aucune preuve scientifique n’indique que la consommation de viande de sauvagine correctement cuite soit une source d’infection pour l’humain. Il importe également de ne pas donner de viande ou d’abats crus aux animaux domestiques.

Faits saillants :

  • Les populations de dindons sauvages sont en expansion depuis une trentaine d’années dans les régions les plus méridionales du Québec. Aujourd’hui, le dindon sauvage est établi principalement dans quatre régions administratives du Québec : la Montérégie, l’Estrie, l’Outaouais et le Centre-du-Québec. L’espèce se trouve en plus faible abondance dans les Laurentides, Lanaudière, en Mauricie, dans la Capitale-Nationale et en Chaudière-Appalaches.
  • La saison de chasse printanière 2021 a attiré un nombre record d’adeptes, avec plus de 21 200 permis vendus, et elle s’est traduite par une récolte semblable à celle de 2020 d’environ 8 400 oiseaux. Près de 2 100 chasseuses et chasseurs ont alors réussi à récolter deux dindons à barbe, soit un résultat analogue à celui de l’année précédente.
  • Les citoyennes et citoyens sont invités à poursuivre leur collaboration en signalant tout acte de braconnage ou geste qui va à l’encontre de notre patrimoine faunique ou de ses habitats à SOS Braconnage – Urgence faune sauvage au 1 800 463-2191, par Internet ou au bureau de la protection de la faune le plus près. L’information demeure confidentielle.

Liens connexes :

  • Pour en savoir plus sur la chasse au dindon, notamment quant aux précisions sur les zones de chasse et les périodes de chasse 2022-2023, ou encore pour obtenir des renseignements sur la réglementation.
  • Pour s’informer sur la grippe aviaire.
  • Pour obtenir des renseignements sur le MFFP et en savoir plus sur ses activités et ses réalisations, consultez le mffp.gouv.qc.ca et les réseaux sociaux Facebook et Twitter.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Tout le monde est le bienvenu à la Friperie du CAB

Tout le monde est le bienvenu à la Friperie du CAB

Le Centre d’action bénévole (CAB) de Contrecœur souhaite rappeler à la population de Contrecœur et des environs que la friperie est ouverte à tous et que tout le monde peut venir se procurer des vêtements et autres accessoires estivaux de qualité et à bas prix.

lire plus
Share This