Sélectionner une page

Le Contre-courant

(Source photo: Lode Van de Velde)

Légalisation du cannabis
Contrecœur interdit la consommation dans les lieux publics

Le conseil municipal a adopté, lors de l’assemblée publique du 2 octobre dernier, le projet de règlement concernant la consommation de cannabis sur son territoire; il sera interdit d’en consommer dans les lieux publics et dans la rue, au même titre que l’alcool. Ce dernier devrait être adopté lors de la séance du 6 novembre et par conséquent, entrera en vigueur dès le 7 novembre.

« La Ville souhaite, à travers cette nouvelle règlementation, assurer un environnement sain et sécuritaire à tous ses citoyens. Comme plusieurs autres villes, nous adoptons une approche préventive et responsable face à cette nouvelle loi qui rendra légale la consommation du cannabis » explique la mairesse Maud Allaire.

Le nouveau règlement

Il sera donc interdit, selon le règlement relatif aux nuisances et à la paix publique (726-2003), et ce, afin d’encadrer la consommation et la possession de cannabis, de consommer (fumer, vapoter ou ingérer), préparer, d’avoir à la vue ou d’exhiber du cannabis ou des dérivés, notamment tout produit alimentaire qui en contient.

Il sera également interdit de se trouver sous l’effet de stupéfiant dans un endroit public. Ce dernier inclut la consommation à l’intérieur d’un véhicule de transport public, dans un endroit ouvert au public (magasin, espace commun tels bâtiments commerciaux ou publics), ainsi que leurs stationnements.

« Comme partout dans la province, ce sera le rôle de la police d’encadrer les nouveaux règlements mis en place. Bien sûr, s’il y a des infractions au règlement, des sanctions seront apportées », conclut la mairesse. Selon le règlement, toute personne contrevenant à la règlementation municipale est passible d’une amende de 50 à 500 $, et ce, par jour d’infraction.

Rappelons que la Ville est soumise d’abord à la règlementation fédérale et provinciale et à la Loi encadrant le cannabis, qui établissent les mesures légales qui soutiennent l’atteinte des objectifs de santé et sécurité publiques. Rappelons aussi que seule la réglementation fédérale s’applique au cannabis thérapeutique.

cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

La FABE dévoile la composition de l’équipe des Anciens Canadiens

La Fondation des amis de la bonne entente de Sorel-Tracy (FABE), responsable de l’organisation de la venue à Sorel-Tracy le 2 mars 2019 de la Tournée des Anciens Canadiens, sous la présidence d’honneur de madame Annie Barabé et de messieurs Éric Messier et Richard Sévigny, est heureuse d’annoncer ci-après, la composition de l’équipe qui affrontera les Aciers Richelieu.

lire plus

L’agglomération de Longueuil et la SÉMECS concluent une entente pour le traitement des matières organiques

C’est un accord sous le signe de la collaboration qui a été officialisé aujourd’hui alors que la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, en présence de maires ou de représentants des villes liées, soit Boucherville, Brossard, Saint-Bruno-de-Montarville et Saint-Lambert, de même que le maire de Varennes et président de la Société d’Économie Mixte de l’Est de la Couronne Sud (SÉMECS), Martin Damphousse…

lire plus
Share This