Sélectionner une page
Le Contre-courant

Nomination à titre de Secrétaire général à la Direction générale du Cégep de Rimouski
Des nouvelles fonctions pour l’ex-député de Verchères, Stéphane Bergeron


Daniel Castonguay
redaction@lecontrecourant.com

L’ex-député de Verchères, Stéphane Bergeron, ne sera pas resté inactif très longtemps suite à sa défaite du 1er octobre dernier. En effet, le comité exécutif du Cégep de Rimouski est heureux d’annoncer sa nomination à titre de Secrétaire général.

Monsieur Bergeron sera notamment responsable de l’organisation, de l’encadrement et des suivis du conseil d’administration et du comité exécutif et prendra en charge la désignation, l’initiation, la formation et l’accompagnement des nouveaux administrateurs. M. Bergeron assurera également la gouvernance et les autres suivis légaux des politiques et directives gouvernementales.

« Au cours de ma longue «carrière» politique, je me suis souvent demandé ce que je ferais, sur le plan professionnel, le jour où je quitterais la vie publique. Outre la perspective de m’immerger enfin dans le monde de la diplomatie, auquel je me destinais au départ, je me suis toujours dit que j’aimerais certainement enseigner. Le destin allait me réserver une autre belle surprise, ces derniers jours, puisque les portes du milieu de l’enseignement se sont effectivement ouvertes devant moi, mais dans une fonction qui mettra à profit non seulement ces nombreuses années à potasser les textes législatifs et règlementaires, mais aussi mon expérience de gestion et ma connaissance fine des rouages de l’appareil gouvernemental, tant à Ottawa qu’à Québec, de même que de plusieurs des acteurs qui y évoluent encore. Je crois donc pouvoir contribuer au développement et au rayonnement du CEGEP de Rimouski et de cette belle région à laquelle il est si intimement associé » d’expliquer Stéphane Bergeron via sa page Facebook publique.

« Pour celles et ceux qui s’en inquiéteraient, je précise que je demeurerai un citoyen de notre belle circonscription, ma conjointe travaillant à Montréal et ma fille y étudiant prochainement. Je continuerai donc à faire ce que j’ai si bien appris à faire depuis plus d’un quart de siècle en demeurant l’«itinérant» de la famille! Parlant de famille, je termine en précisant qu’il s’agit, en quelque sorte, d’un «retour aux sources», pour moi, puisque ma mère est originaire de la paroisse de Nazareth… à Rimouski! En effet, elle porte fièrement le nom du fondateur et premier seigneur de cette localité du Bas-St-Laurent; Lepage » de poursuivre l’ancien député.

Au cours de sa carrière, M. Bergeron a notamment été député à la Chambre des communes du Canada et à l’Assemblée nationale du Québec. À ces titres, il a notamment été ministre de la Sécurité publique, ministre responsable de la région de l’Outaouais et membre du Conseil du Trésor, en plus d’avoir été whip en chef dans les deux Parlements. M. Bergeron a également été vice-président, au niveau fédéral, du Comité permanent des Affaires étrangères et du Commerce international, et, à Québec, de la Commission des institutions ainsi que de la Commission de l’économie et du travail. De plus, M. Bergeron a siégé au sein de plusieurs conseils d’administration, dont le Bureau de régie interne de la Chambre des communes et le Bureau de l’Assemblée nationale.

Au sujet du Collège de Rimouski

Établissement d’enseignement supérieur solidement implanté dans son milieu, le Collège de Rimouski se distingue par son dynamisme et par l’excellence de la formation qui y est offerte. Fort de ses trois composantes que sont le Cégep de Rimouski, l’Institut maritime du Québec et le Centre matapédien d’études collégiales, le Collège de Rimouski est considéré comme un acteur important du développement régional. Il offre à 3000 étudiantes et étudiants au-delà de 30 programmes d’études préuniversitaires et techniques dans des domaines variés et dispense des services de formation continue à plus de 7000 personnes. Par leur travail, plus de 600 personnes collaborent à sa réussite.

cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This