Sélectionner une page

Le Contre-courant

.
.

Le conseil de la MRC de Pierre-De Saurel s’oppose à l’adoption du projet de décret concernant la création d’une zone d’intervention spéciale pour la gestion des zones inondables

Déplorant entre autres la façon précipitée dont le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) a géré le dossier, l’absence de consultation des municipalités et le manque de transparence à l’égard des citoyens dans ce dossier, les conseillers régionaux de la MRC de Pierre-De Saurel considèrent que cette démarche et tout le processus lié au projet de décret devraient être annulés.

« Le 17 juin dernier, le gouvernement du Québec publiait un projet de décret visant à déclarer une zone d’intervention spéciale (ZIS) afin de favoriser une meilleure gestion des zones inondables. L’assemblée publique de consultation où il est possible de déposer un mémoire ou d’émettre nos commentaires s’est tenue le 4 juillet… Nous déplorons le peu de temps donné au monde municipal et aux citoyens concernés pour réagir et bien analyser les conséquences de l’entrée en vigueur d’un tel décret », explique M. Gilles Salvas, préfet de la MRC de Pierre-De Saurel.

De plus, dès l’adoption du projet de décret, celui-ci prévoit une interdiction de construire et de reconstruire dans les secteurs touchés. La cartographie jointe au projet de décret ne reflète pas la réalité du territoire de Pierre-De Saurel puisque de nombreuses propriétés qui n’ont jamais été inondées par le passé se retrouvent en zone d’intervention spéciale. Il est cependant à noter que les municipalités et les personnes concernées peuvent formuler des commentaires sur la cartographie, jusqu’au 19 août prochain, en écrivant un courriel à zis2019@mamh.gouv.qc.ca. Enfin, l’assemblée publique de consultation pour les citoyens de notre territoire se tenait à Saint-Hyacinthe alors que Sorel-Tracy représentait le choix logique étant donné le nombre important de citoyens touchés dans notre région.

Les conseillers régionaux déplorent aussi le fait qu’ils n’ont pu réagir à la création de la zone d’intervention spéciale sans pouvoir réellement donner de façon réfléchie et vérifiée leur opinion sur sa création. Ils aimeraient également pouvoir évaluer les conséquences qu’une telle zone aura sur le potentiel de développement des municipalités.

« La population et les acteurs du monde municipal méritent plus de considération et de transparence, c’est pourquoi le Conseil de la MRC s’oppose à l’adoption du projet de décret concernant la création d’une zone d’intervention spéciale », tranche M. Salvas.
Il est possible de voir la cartographie de la zone d’intervention spéciale en cliquant sur le lien suivant.

 .

cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This