Le Contre-courant

« Je m’intéresse à tout ce qui peut nous faire grandir comme communauté, améliorer la qualité de vie de notre monde, que ce soit au point de vue communautaire, développement économique ou agrotouristique. On ne peut pas se permettre de stagner ! », avance l’aspirante conseillère Chantal Pageau.

Saint-Antoine: Chantal Pageau, candidate au poste de conseillère municipale, siège no 4
Innover pour mieux avancer !

Attirée par la beauté du village et de la campagne antonienne, c’est à Saint-Antoine-sur-Richelieu que Chantal Pageau et son conjoint ont décidé de venir s’établir et y démarrer leur entreprise viticole il y a onze ans.

« J’aime mon patelin et j’ai une motivation très grande à bâtir avec les autres membres de ma communauté. J’ai à cœur l’aspect « harmonie » dans toutes les sphères de ma vie de même que dans la collectivité dans laquelle je vis. C’est cette motivation qui m’a incitée à joindre l’équipe de M. Roger Paquette comme aspirante conseillère. Je partage complètement notre vision commune qui est de placer le « citoyen» au cœur des préoccupations municipales », raconte la vigneronne également designer résidentielle et commerciale.
.

Chantal Pageau aime que les choses bougent. Tout à fait à l’aise dans l’action, elle souhaite participer à faire avancer sa municipalité par le biais de projets collectifs et d’innovations. « Je m’intéresse particulièrement au développement économique, culturel et agrotouristique. En fait, je désire toucher à tout ce qui peut faire grandir notre village et améliorer notre qualité de vie. On ne peut pas se permettre de stagner ! », affirme l’entrepreneure active et aspirante conseillère.

« J’aimerais aussi mettre de l’avant des plans d’action pour faciliter la vie familiale, afin que nos jeunes soient fiers de dire qu’ils habitent la campagne. Des ados, il y en a aussi en campagne et il ne faut pas les oublier ! », conclut cette maman de quatre jeunes adultes.

.
cote_final

.

.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Les gouvernements du Canada et du Québec investissent plus de 65 M$ pour agrandir les installations de biométhanisation de la SÉMECS à Varennes

Les gouvernements du Canada et du Québec investissent plus de 65 M$ pour agrandir les installations de biométhanisation de la SÉMECS à Varennes

Le ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada, l’honorable Steven Guilbeault, au nom du ministre des Affaires intergouvernementales, de l’Infrastructure et des Collectivités, l’honorable Dominic LeBlanc, ainsi que le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec…

lire plus
Share This