Sélectionner une page

Le Contre-courant

Saint-Antoine-sur-Richelieu
Les candidats de L’Équipe Ensemble pour la continuité répondent à vos interrogations

Des questions légitimes et des réponses honnêtes

Si je vote pour vous, est-ce que mon compte de taxe va augmenter?

Nous nous engageons à toujours limiter la hausse de taxe foncière à l’augmentation de l’indice du prix à la consommation, afin de maintenir le pouvoir d’achat de la municipalité et de continuer de vous offrir les meilleurs services possibles.

J’habite dans un rang et on dirait que tout ce dont on parle aux élections concerne le village. Qu’est-ce que vous allez faire pour nous?

À notre avis, en milieu rural, l’accès au réseau internet reste l’un des enjeux majeurs auquel il faut consacrer nos énergies. Il faut continuer les efforts déjà entrepris en ce sens et explorer toutes les pistes possibles pour développer ce service que plusieurs considèrent maintenant essentiel. Nous voulons également travailler à améliorer la cohabitation entre le milieu agricole et résidentiel en mandatant le Comité consultatif agricole pour travailler activement à ce dossier.
.

Je n’ai pas l’impression que la Ville nous écoute, pourquoi ça serait différent avec vous?

Il n’y pas de grands secrets à une bonne écoute: il faut être disponible et ouvert aux idées. En ce sens, nous désirons diversifier les façons de communiquer avec vos élus, afin que tous puissent y trouver leur compte. En plus des consultations publiques, des cafés-rencontres et possiblement d’une page Facebook, nous voulons revoir le processus pour la gestion des commentaires et des plaintes à la municipalité afin d’assurer un suivi de qualité.

Certaines personnes âgées songent à se rapprocher de grandes villes comme Sorel ou Beloeil pour les services qui y sont offerts. Pouvez-vous les aider à continuer à vivre ici?

Il faut être honnête, nous ne pourrons jamais offrir une gamme de services aussi vaste que les grandes villes, cependant nous pouvons agir. Si les services ne peuvent venir à nous, travaillons à améliorer la façon de se rendre à ces services. En nous inspirant de ce qui se fait dans les municipalités et les MRC voisines, nous voulons étudier la possibilité de développer une offre de transport adapté et collectif diversifiée, pour toute la population, afin de donner accès aux services des environs.

Les projets de la municipalité ne reflètent pas mes intérêts, à quoi bon s’impliquer?

La participation et l’implication citoyenne sont au cœur des communautés dynamiques. C’est pourquoi nous instaurerons un budget participatif, grâce auquel vous serez invités à participer activement à la vie municipale en élaborant et en votant pour des projets qui vous tiennent réellement à coeur. De plus, en s’inspirant du jumelage avec Dompierre sur Mer, nous souhaitons mettre en place un conseil des sages et un conseil des jeunes qui pourront donner leurs avis sur différents sujets, et ainsi participer à la construction de notre communauté.

La bibliothèque n’est pas ouverte souvent! On voit souvent les mêmes types d’artistes à la Maison de la culture! On aimerait ça avoir accès à d’autres activités sportives! Il me semble qu’il se passe moins de choses qu’avant à Saint-Antoine?

À la suite des commentaires reçus lors de nos visites, il est clair qu’une nouvelle réflexion sur l’offre culturelle et l’offre de loisirs devra s’amorcer, afin de réévaluer les besoins, ajuster l’offre en conséquence, tout en respectant les moyens de la municipalité.
.
cote_final
On a eu la menace des gaz de schiste, et maintenant on parle d’ouvrir la porte à l’exploration pour le pétrole et le gaz un peu partout au Québec. C’est quoi votre position?

Nous sommes fiers que notre municipalité fasse partie des 300 municipalités qui souhaitent imposer des règles plus strictes que celles décrétées par Québec pour la protection des sources d’eau potable.Nous appuyons la Fédération québécoise des municipalités qui exige le retrait de la disposition de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme qui donne la priorité aux permis minier, gazier et pétrolier sur les schémas d’aménagement des MRC, et les règlements municipaux. Nous voulons continuer de dire NON aux projets qui ne respectent pas le principe de l’acceptabilité sociale, comme notre municipalité l’a fait depuis 2010.

J’ai acheté une maison ancienne dans notre belle municipalité, mais chaque fois que je veux faire des travaux, c’est compliqué parce que ma maison est dite patrimoniale. Ça pourrais-tu être plus simple?

Oui et non! Notre municipalité est reconnue pour sa beauté en partie à cause de son patrimoine bâti exceptionnel. Préserver ce milieu nécessite une attention spéciale et l’encadrement réglementaire est nécessaire. Il est toutefois possible de vous aider à cheminer pour faciliter le processus et surtout de vous supporter dans vos projets, comme nous le proposons en mettant en place un programme de soutien à la rénovation résidentielle et patrimoniale.

On habite dans les nouveaux secteurs, mais le développement stagne et on reste isolé du reste du village. Est-ce que vous allez travailler à relancer ces développements?

Nous avons tous intérêt à voir notre municipalité se développer, et à planifier ce développement afin que ces nouveaux secteurs s’intègrent à l’ensemble du village. Une de nos priorités sera d’ailleurs d’améliorer la connectivité des récents secteurs avec les secteurs existants, en développant des sentiers pour piétons et cyclistes.

.
On a perdu la Coop! Allez-vous faire quelque chose pour ramener des services au village?

Les commerces dépendent avant tout de la fidélité et de la demande de leur clientèle. Il est donc difficile pour une municipalité d’agir directement sur le développement commercial. Par contre, la municipalité peut agir en tant que facilitatrice en ciblant les lieux et le type de commerce que l’on aimerait voir s’établir et, sous certaines conditions, en implantant des incitatifs financiers afin d’augmenter l’attrait de notre municipalité.

Allez-vous faire quelque chose pour la vitesse et le bruit sur la rue du Rivage?

Notre capacité d’intervention sur les routes numérotées est limitée puisque cette compétence relève principalement du ministère des Transports. Les commentaires que vous nous avez faits lors de nos visites semblent toutefois nous donner un mandat clair pour entamer la discussion avec le MTQ au sujet de la sécurité de nos routes, incluant la vitesse et l’accès au bac à câble. Pour les motos et les voitures bruyantes, nous voulons explorer la possibilité d’organiser des activités de sensibilisation sur le territoire avec les corps policiers, comme cela se fait ailleurs au Québec (test de sonomètre).
.

.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This