Sélectionner une page
Le Contre-courant


Le Richelieu, au cœur des engagements de Simon Jolin-Barrette

Simon Jolin-Barrette, député sortant et candidat pour la Coalition Avenir Québec, souhaite augmenter la qualité de l’eau du Richelieu, notamment en améliorant l’aide offerte aux municipalités pour qu’elles puissent mettre à jour leurs infrastructures de traitement des eaux.

« Il est souvent question des surverses, c’est-à-dire ces épisodes où les eaux usées, pour différentes raisons, sont déviées directement vers le Richelieu, sans passer par l’usine de traitement », explique Simon Jolin-Barrette, qui en juin dernier avait interpellé, à l’Assemblée nationale lors de la période des questions, la ministre de l’Environnement sur cette question problématique. « Il y a eu 2500 surverses dans le Richelieu en 2016 seulement. Pourtant, c’est impératif de prendre soin de la qualité de l’eau de la rivière Richelieu », mentionne-t-il. Monsieur Jolin-Barrette souligne que cette situation existe entre autres parce que l’enveloppe budgétaire des programmes d’amélioration des systèmes de traitement des eaux usées mis en place par les Libéraux contenait trop peu de fonds : « Ce n’était pas assez, surtout qu’une région comme la nôtre connaît une densification de sa population. C’est d’autant plus important d’aider suffisamment les municipalités pour que leurs systèmes puissent supporter adéquatement cette augmentation démographique. » C’est entre autres ce que la CAQ compte faire pour protéger ce cours d’eau et redonner la possibilité aux citoyens d’y avoir accès directement.

« À la CAQ, nous sommes très conscients que l’eau constitue une des plus grandes richesses du Québec. D’ailleurs, notre formation politique souhaite mettre la transition énergétique de l’avant, en plus de convaincre nos voisins qui misent encore sur le charbon et le nucléaire comme source d’énergie d’opter pour notre hydroélectricité. Le Québec deviendrait ainsi un joueur important dans la lutte aux changements climatiques », explique Simon Jolin-Barrette. Il rappelle également qu’il a soutenu dès le départ des initiatives comme Le Richelieu en 24 heures et l’organisme COVABAR, en plus de déposer une pétition à l’Assemblée nationale ayant pour thème l’amélioration de la qualité de l’eau du Richelieu. « La CAQ veut encourager et miser sur le développement de nouvelles technologies vertes pour assurer une transformation de notre économie », conclut-il.

cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Prix de reconnaissance des bénévoles en matière de véhicules hors route: le gouvernement du Québec félicite M. Denis Beauregard et M. Gilles Massie, lauréats de la région de la Montérégie

Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, M. François Bonnardel, et le ministre responsable de l’Administration gouvernementale et président du Conseil du trésor et ministre responsable de la région de la Montérégie, M. Christian Dubé, unissent leurs voix…

lire plus
Share This