Sélectionner une page
Le Contre-courant
.

Le Centre de formation du Richelieu (CFR) devient le Centre d’éducation des adultes des Patriotes (CEAP)

La Commission scolaire des Patriotes (CSP) annonce un nouveau nom et une nouvelle identité visuelle pour le Centre de formation du Richelieu (CFR) qui devient le Centre d’éducation des adultes des Patriotes (CEAP).

« Parce que nous offrons une variété de formations à la population, et ce bien au-delà du parcours scolaire traditionnel, nous souhaitons faire valoir auprès des citoyens de 16 ans et plus les services éducatifs offerts par le système de l’éducation publique sur leur territoire. Cette nouvelle identité assurera un meilleur rayonnement de l’éducation des adultes de la CSP afin que celle-ci soit considérée par les citoyens comme une avenue de choix pour l’atteinte de leurs objectifs personnels et professionnels. » souligne Hélène Roberge, présidente de la CSP.

Ce nouveau nom a été choisi à la suite d’un processus de consultation auprès des membres du personnel et des élèves du centre et est en vigueur depuis le 1er juillet.

Rappelons que le Centre d’éducation des adultes des Patriotes (CEAP) a pour mission de soutenir l’apprentissage des élèves à travers une approche personnalisée, c’est-à-dire de les former, les outiller et les qualifier pour qu’ils deviennent des citoyens responsables et compétents qui sauront s’engager dans la vie sociale, professionnelle et économique de leur milieu. Parmi les services et formations offerts : la formation générale, la francisation, la reconnaissance des acquis et le SARCA (services d’accueil, de référence, de conseil et d’accompagnement). Pour plus d’information : www.eapatriotes.ca.

La Commission scolaire des Patriotes assure des services éducatifs à la population de 21 municipalités situées en Montérégie en outillant et soutenant un réseau de 68 écoles et centres de formation accueillant 33 833 élèves. La CSP a également pour mission de promouvoir et valoriser l’éducation publique sur son territoire, de veiller à la qualité des services éducatifs et à la réussite des élèves en vue de l’atteinte d’un plus haut niveau de scolarisation et de qualification de la population et de contribuer, dans la mesure prévue par la Loi sur l’instruction publique, au développement social, culturel et économique de sa région.

 .

cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This